Markus Raetz


Markus Raetz

Markus Raetz

Markus Raetz


Voir les images

Voir la vidéo
version bas débit
version câble - adsl
 

"Nothing is lighter than light", exposition de Markus Raetz,
à la Maison européenne de la photographie à Paris.

"Nothing is lighter than light" est une exposition présentée à la Maison Européenne de la Photographie réunissant des oeuvres de Markus Raetz des années 1970 à aujourd'hui. L'artiste cherche à interroger la perception que l'on a du réel : par le biais de métamorphoses, distorsions et d'anamorphoses, il trompe les habitudes de notre regard et se fait artiste de l'illusion. Toujours prêt à expérimenter l'image, Markus Raetz explore différentes techniques de la photographie : polaroïds ou photomatons, les formes que l'on croit reconnaître semblent familières comme les photographies d'Elvis, de Marilyn ou de Pin-ups, mais se dérobent selon le point de vue du spectateur. Quant à ses sculptures, assemblages de matériaux divers, elles ne se livrent que sous un angle précis. Ces savantes oeuvres mêlent intuition sensible et procédés d'optique et se jouent de la fiction du regard, fiction du reflet dans un miroir.

Repères biographiques
Né en 1941 à Berne en Suisse.
Après une formation à l'école normale, il se consacre dés 1963 à ses recherches artistiques. Il vit et travaille en Suisse, ses oeuvres ont été exposées dans des grandes villes européennes comme Lisbonne, Paris, à la galerie Farideh Cadot, Londres ou Berlin et aux Etats-Unis, à San Francisco, Chicago, New York.

"Nothing is lighter than light" c'est également un très beau catalogue, co-édité par la Maison européenne de la Photographie et la banque NSMD. Cet ouvrage rassemble dans plus de 200 pages de nombreuses reproductions des oeuvres de Markus Raetz et des textes de Hervé Gauville, Jean-Luc Monterosso et Toni Stooss, en franšais et en allemand.